Partenaires

CNRS
Logo PRC


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Conseils ponctuels > L’après confinement : reprise du travail et risque chimique

Vous reprenez le travail, n’oubliez pas le risque chimique !

À la reprise de vos activités, vous allez modifier l’organisation de votre travail pour lutter contre la transmission du virus Covid-19. Ces nouvelles mesures ne doivent pas affecter les dispositifs de prévention en place, notamment vis-à-vis du risque chimique.

Qui peut le plus, peut le moins

Le risque chimique ne doit pas être oublié. Si d’ordinaire vous êtes équipé à votre poste de travail d’un masque pour vous protéger du risque chimique, ne remplacez pas votre masque de protection chimique par un masque jetable ou lavable : il ne vous protégera pas des gaz, vapeurs et poudres chimiques. Les masques de protection chimique empêchent la propagation du virus et protège votre entourage. À noter que les masques filtrants équipés de valves laissent passer l’air expiré ; ils ne doivent être utilisés qu’au poste de travail et à distance des personnes dépourvues de protection respiratoire.

De la même manière, dans les ateliers ou au laboratoire, ne remplacez pas votre écran facial ou vos lunettes de sécurité par des visières de protection. Généralement conçues en polyéthylène, ces visières sont moins solides et ne vous protègent pas efficacement contre des projections (solides, liquides, matières chaudes ou froides, arc électrique…) contrairement aux écrans faciaux et lunettes en acétate ou polycarbonate qui sont beaucoup plus résistants.

Nouvelles mesures, attention au nouveaux risques

Les mesures de lutte contre la propagation du virus ne doivent pas créer de nouvelles situations à risque et doivent être adaptées à la situation de travail. L’utilisation et la présence de solutions hydro-alcooliques fait apparaitre un risque d’incendie dans une zone où des flammes, des points chauds et autres sources d’ignition sont présents. Le nettoyage des mains à l’eau et au savon doit être privilégié, surtout si la zone dispose d’un point d’eau, tel qu’un évier dans un laboratoire.

L’utilisation par le personnel d’équipements en commun nécessite leur nettoyage ou leur décontamination fréquente. Le contact cutané répété avec des détergents ou des solutions alcooliques peut provoquer des dessèchements et des irritations de la peau. Utilisez des gants adaptés pour le nettoyage ou la désinfection des surfaces des équipements lorsque vous utilisez un produit détergent ou une solution de décontamination.

Dans tous les cas, une réévaluation de l’efficacité des mesures de prévention du risque chimique doit être réalisée si des nouvelles mesures ou de nouveaux équipements sont mis en place aux postes de travail.

Photo Hubert RAGUET/CNRS Photothèque