Partenaires

CNRS
Logo PRC


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Grand public > Consommation > Eau de piscine > Eau de piscine

Eau de piscine

Produits désinfectants et risque chimique

Nageuse piscine

Les piscines privées familiales ont fait l’objet depuis ces dernières années d’un renforcement des mesures de sécurité obligatoires (barrières de protection, alarme, couverture de sécurité…). Ces dispositions ne doivent cependant pas faire perdre de vue un autre danger lié aux propriétés chimiques des produits utilisés pour la désinfection des eaux de baignade.

En général, les piscines privées fonctionnent en circuit fermé. Pour maintenir la qualité de l’eau et pour respecter les normes de salubrité, il est donc nécessaire d’ajouter des désinfectants qui vont contrôler les nombreux phénomènes biologiques et chimiques qui s’y produisent : apparition de moisissures et prolifération de bactéries apportées par les baigneurs.

Pour maintenir cet équilibre, il existe dans le commerce toute une variété de produits chimiques désinfectants et assainissants à base de chlore, brome ou oxygène actif. Il est conseillé de manipuler ces produits avec prudence car ils sont souvent incompatibles entre eux, c’est-à-dire qu’ils peuvent conduire à des réactions dangereuses.

Les produits les plus couramment utilisés pour l’entretien des piscines sont les agents de chloration qui libèrent du « chlore » lorsqu’ils sont dissous dans l’eau. Plusieurs formes sont commercialisées :
- acide trichloroisocyanurique, dichloroisocyanurate de sodium sous forme de galets ou de granulés ;
- hypochlorite de calcium sous forme de galets ;
- hypochlorite de sodium (eau de javel) sous forme liquide.

Ces agents de chloration « organiques » et « inorganiques » ont des propriétés chimiques similaires et pourtant ils doivent être maintenus éloignés les uns des autres. Leur mise en contact, en présence d’humidité, peut être à l’origine d’accidents domestiques tels qu’incendie ou explosion. Il est donc important d’informer les utilisateurs des propriétés physico-chimiques de ces agents pour une meilleure sécurité lors de leur manipulation et de leur stockage.

Prévention

Ces produits doivent être conservés dans leur emballage d’origine, hermétiquement fermé. En cas de reconditionnement, le récipient utilisé doit être propre et compatible avec le produit à conserver, parfaitement étiqueté pour éviter tous accidents/incidents.

Ces produits doivent être entreposés dans des locaux frais, secs et non ensoleillés, hors de portée des enfants et des animaux domestiques et à l’écart de tout produit susceptible de réagir avec eux.

Les consignes de prévention à mettre en œuvre avec ces produits sont :

- préparer les solutions en versant les produits dans une grande quantité d’eau ;
- ne jamais prélever directement dans le flacon ni y replacer ce qui est en excès pour éviter les contaminations. Il faut utiliser une tasse à mesure propre, en métal ou en plastique pour chaque produit chimique à prélever ;
- ne jamais réutiliser les flacons vides, il est préférable de les rincer puis de les jeter ;
- limiter les quantités stockées et le temps de stockage pour éviter une humidification lente des produits.

Incendie

En cas de départ de feu, les bidons exposés doivent être éloignés. L’emploi du CO2 ou d’eau en grande quantité sont des moyens efficaces d’extinction, alors que les poudres à base de sels ammoniacaux ainsi que les agents halogénés doivent être évités. Les personnes habilitées à éteindre le feu doivent être équipées d’appareils de protection respiratoire autonomes et isolants du fait de la toxicité des produits de décomposition qui se dégagent.

Déversement de produits solides

En cas de déversement, les produits doivent être récupérés dans un récipient propre, correctement étiqueté et éliminés en déchets spéciaux du fait de leurs propriétés dangereuses. La personne intervenant doit être équipée de gants en matériaux nitrile, butyle ou fluoro-caoutchouc et doit récupérer les produits à l’aide d’une pelle propre. Aucun contact avec la peau ne doit avoir lieu.

Les produits chimiques utilisés pour la désinfection des eaux de piscine sont des produits qui possèdent une réactivité chimique qu’il faut connaître et ne pas négliger car elle peut être source d’incidents voire d’accidents. Ménage, jardinage, bricolage… sont d’autres activités qui nécessitent aussi l’emploi de divers produits chimiques. Avant toute manipulation de produit, il est important de lire les étiquettes, les documents d’information fournis lors de l’achat du produit ou de demander conseil auprès des fournisseurs.

Kit piscine Contrôle de la qualité de l’eau

Avant toute intervention sur l’équilibre de l’eau, il est conseillé de contrôler le pH (ou potentiel hydrogène) et le chlore grâce à un kit d’analyse.

Quelques consignes permettent d’utiliser ces kits d’analyse en toute sécurité :
- L’analyse doit être effectuée par un adulte.
- Il convient d’éviter le contact des réactifs avec la peau.
- Les échantillons d’eau analysées ne doivent pas être rejetés dans la piscine. Le kit doit être rincé à l’eau courante.
- Se laver les mains après utilisation du kit.
- Le matériel composant le kit d’analyse doit être stocké dans un endroit adapté hors de portée des enfants.
Il existe d’autres dispositifs permettant l’analyse des eaux de piscine : bandelettes réactives, testeur de pH…

Photo : kit d’analyse pH et Chlore par colorimétrie à l’ortho-toluidine (Chlore) et au rouge de phénol (pH) pour piscine privée. Au centre, les réactifs sont ajoutés aux échantillons d’eau. La teinte produite est à comparer au nuancier associé. Photo Anne-Christine Macherey, CNRS

Centre de stockage des déchets ultimes En savoir plus :

Les dangers des produits désinfectants
Propriétés chimiques des agents de chloration, précautions à prendre lors de leur manipulation et de leur stockage. Lire la suite

Du bon usage de l’hypochlorite de sodium (eau de javel)
Propriétés chimiques de l’eau de javel, dangers et prévention dans son usage professionnel et domestique. Lire la suite

Bibliographie

- Circulaire DGS/SD 7 A/DRT/CT 4 no 2003-47 du 30 janvier 2003 relative aux risques d’incendie ou d’explosion lors du stockage et/ou de l’utilisation de produits de traitement des eaux de piscines.
- GESTIS – database on hazardous substances BGIA (Institute for occupational safety and health / Berufgenossenschaftliches Institut für Arbeitssicherheit) – Allemagne.


Photo : « Submerged » par Beglib, morguefile.com